Olivier Panisset : La Naturopathie au service des sportifs

Olivier Panisset est un naturopathe exerçant à Paris. La nutrition étant un élément clef dans la naturopathie, nous avons demandé à Olivier, spécialiste dans ce domaine, de nous donner ses conseils.
Il nous explique, dans cette interview, comment et pourquoi il est nécessaire de manger correctement pour pouvoir s’entrainer au mieux de nos capacités.
Merci Olivier !

Naturopathie et nutrition

Quelle est pour toi l’importance de la nutrition pour la santé d’un sportif ?

La nutrition pour un sportif est au cœur de sa santé et des performances, nombre de sportifs négligent certains aliments au profit d’autres pour augmenter leur masse musculaire et leur niveau.

Les connaissances sont en train d’évoluer, le temps où nous devions manger un gros plats de pâtes et de grosses quantités de protéines animales pour faire du sport est en train de changer.
La science et l’observation du monde animal nous l’explique un peu plus chaque jour.

Olivier Panisset séminaire

Par téléphone, tu m’as brièvement expliqué la différence entre un naturopathe et un nutritionniste.
Peux tu nous en dire un peu plus sur ton expertise en comparaison avec celle d’un nutritionniste ?
Qu’apportes tu en plus à tes patients ?

La naturopathie est un système médical complet et cohérent qui mise avant tout sur la stimulation des mécanismes naturels d’autoguérison du corps. Elle ne s’attache pas à faire disparaître les symptômes d’une maladie qui peuvent faire partie du processus de guérison, mais à traiter les causes et à pousser le corps à l’autoguérison.
Convaincu de la capacité du corps à guérir par lui même grâce à la mise en place d’une hygiène de vie cohérente avec sa physiologie, je m’attache au corps dans son intégralité et son individualité ! Je crois en une médecine intégrative.

La naturopathie et le sport

Quelles sont les principales carences dont peuvent souffrir tes patients sportifs qui méritent des points d’attention ?

Les carences peuvent être multiples en fonction du sport, du métabolisme et de l’hygiène de vie du sportif.
Les principales carences ne sont presque jamais protéiniques mais essentiellement de vitamines et d’antioxidants.
Le stress (sport) oblige le corps à brûler plus de calories, ce qui génère automatiquement plus de radicaux libres, molécules qui endommagent les tissus de l’organisme. Il est important de comprendre que les grands sportifs produisent également beaucoup d’acides entrainant de l’inflammation.

Sans faire de généralité, quels sont, par expérience, les aliments qui sont trop souvent consommés par les sportifs et qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur l’organisme ?

Les aliments trop souvent consommés comme précédemment, les protéines lourdes qui sont très difficiles pour le « filtrage » renal.
Les féculents aussi sont souvent associés à une vie sportive mais qui sont difficiles et laborieux à digérer.

Comme tu le sais, l’alimentation est souvent une histoire d’expérience personnelle, quels sont les petits rituels que tu conseilles, facile à expérimenter au quotidien, pour se sentir plus en forme et connaitre mieux son organisme ? (Exemple au hasard, boire de l’eau au réveil pour nettoyer le système digestif, remplacer le café, éviter de mélanger sucres lents et protéines animales etc. )

Manger un maximum de fruits, faire attention les veilles d’entrainement à ne pas trop consommer de protéines et de féculents en excès, cela demande trop d’énergie au corps pour les digérer et de ce fait réduit les performances.
Essayer de faire du sport à jeun, mais faire attention car ce n’est pas adapté à tous les métabolismes, il est important d’écouter son corps ainsi que ses ressentis.
Boire suffisamment d’eau, et vérifier que l’on transpire bien, certaines personnes transpire moins ou peu, leurs températures internes peuvent alors s’élever trop rapidement sans pouvoir s’autoréguler.
Eviter les mauvais mélanges féculent + protéines animales puis dessert sucré les enzymes n’arrivent pas à digérer tout cela dans un même repas
Eviter les faux stimulant (thé café chocolat) qui demandent trop d’effort digestif donc épuisent l’organisme et les glandes surrénales.

Quels sont les facteurs externes liés à l’effort ou pas, qui peuvent nuire à la digestion d’un sportif ? Avant une compétition par exemple.

Le sport trop intense entraine un « stress », de ce fait le système nerveux sympathique est bien trop sollicité ce qui entraîne une diminution du péristaltisme intestinal. Pour être plus clair l’intestin est trop souvent contracté, c’est pour cette raison qu’il est important de prendre soin de son appareil digestif en consommant lors d’entrainement ou de compétition des aliments simples et digestes ( fruits, légumes, oléagineux..).
Les produits laitiers sont un des aliments à ne pas consommer pour avoir une digestion simple.

Que penses tu de la consommation de la spiruline ?

C’est une algue exceptionnelle qui contient toutes les vitamines et minéraux (hors vitamine c) et qui booste réellement l’organisme pour l’effort. Il faut en consommer par étape, c’est un aliment très riche il faut donc laisser le corps s’habituer graduellement à son effet.

Olivier Panisset photo de profil

Conseilles tu à tes patients certains superaliments ?
Si oui, lesquels et pour quelles raisons ?

Je peux conseiller justement d’acheter de la spiruline qui contient beaucoup d’éléments nutritionnels ainsi que des protéines hautement assimilables par l’organisme.
Et le meilleur des superaliments sont les FRUITS.
Les superaliments généralement d’Amérique du Sud (maca, guarana..) sont intéressants en cure pour booster l’organisme, mais seulement en cure car ce sont des alcaloides qui ne sont pas toujours bien tolérés par notre système digestif.
Penser au magnesium dont le muscle à besoin.

Après un effort d’endurance notamment, l’organisme produit énormément de toxines et le système digestif est très acide, que conseilles tu à tes patients pour se “détoxifier” ?

Pour se détoxifier, la consommation de fruits et de légumes sont une priorité, les jus de légumes par extracteur sont très intéressants également.
Consommer de l’eau de coco riche en potassium et très hydratante.
Prévoir des monodiètes, ou 24h de jeun hydrique pour se débarrasser des toxines le plus rapidement afin de permettre au corps de se mettre en autolyse.

Ne pas oublier que les grand singes dont nous partageons plus de 98% de notre génome ont une alimentation principalement frugivore (ainsi que des racines tendres et de faibles doses de protéines animales) et d’observer leurs musculatures ainsi que leurs forces pour se rendre compte que le muscle se fabrique avec des aliments physiologiques et adaptés.

Pour suivre Olivier et prendre rendez-vous !
Allez voir son site : Olivier Panisset Naturopathe et likez sa page Facebook !
Vous pourrez retrouver tous les programmes d’Olivier ici : Les ateliers d’Olivier

Programme Séminaire Olivier Panisset

A propos

La Natural Athlete Club est une communauté de sportifs ayant conscience des bienfaits d'une nutrition naturelle sur leurs performances.

Abonne toi !

Et reçois nos conseils pour optimiser tes performances !

* Champs requis

Le top :

Abonne-toi pour recevoir nos derniers articles!