La fumeterre, plante sauvage qui pousse dans toute la France et dans le nord de l’Afrique, possède des vertus médicinales, soulageant le foie et facilitant la digestion. Les médecins font appel à cette plante depuis des siècles, notamment pour traiter les infections du foie. Découvrez les bienfaits de la fumeterre, cette plante considérée par beaucoup comme une mauvaise herbe, mais qui possède mille et une vertus.

Qu’est-ce que la fumeterre ?

La fumeterre officinale, de son nom scientifique fumaria officinalis, est une plante typique de l’hémisphère nord. Visible dans les champs, les vastes étendues de terrains, elle pousse naturellement un peu partout. Raison pour laquelle beaucoup de gens la considèrent comme une mauvaise herbe.
Elle se reconnaît par ses feuilles assez fines et broussailleuses. Ses tiges sont longues et minces et à leurs extrémités se trouvent des fleurs de couleurs allant du rose très clair à rose sombre. Le bout des fleurs possède un teint pourpre.
La fumeterre possède un goût amer désagréable et son jus serait capable de faire pleurer, un peu comme la fumée agressant les yeux. D’ailleurs, les gens disent que c’est de cette propriété que cette plante tire son nom : fumée de terre, puisqu’elle fait pleurer comme la fumée.

Les bienfaits et propriétés de la fumeterre

Bien qu’étant une plante assez fragile, la fumeterre détient des propriétés médicinales extraordinaires. Les vertus hépatiques et digestives sont ses principaux bienfaits.

Propriétés dépuratives

L’alimentation, la pollution et l’hygiène de vie de chacun mettent constamment l’organisme à rude épreuve. Il se peut que le foie n’arrive plus à éliminer toute la toxine accumulée : la prise trop fréquente de boissons alcooliques, la consommation excessive de matières grasses… Tous ces facteurs entrainent la formation de toxines que le foie doit éliminer en grande partie.
La fumeterre possède une capacité détoxifiante qui purifie l’organisme. De brèves cures dépuratives du foie sont préconisées afin de rétablir l’équilibre de l’organisme.

Où trouver fumeterre naturel ?

Propriétés digestives

La fumeterre détient également des propriétés qui facilitent la digestion. En effet, l’amertume de la plante va déclencher une sécrétion plus dense de sucs gastriques, entrainant également une accélération de la contraction de l’estomac. Ce processus va améliorer la digestion et va éviter les cas d’indigestion alimentaire.
La prise régulière de fumeterre après les repas sert automatiquement de cure dépurative pour l’organisme. Toutefois, la cure est recommandée de temps en temps afin d’éliminer entièrement les restes de toxines dans le corps.

Propriétés curatives pour le fonctionnement hépatique et biliaire

La fumeterre possède de nombreuses vertus curatives pour le système digestif. En premier lieu, elle soulage la constipation en provoquant une augmentation de la sécrétion biliaire, régulant ainsi le transit intestinal.
En second lieu, la fumeterre traite les infections liées au dysfonctionnement de la bile et du foie, comme l’angiocholite ou la cholécystite. Dans ces cas, la sécrétion biliaire est trop élevée dans l’organisme. La plante va alors se comporter comme un cholérétique ou un cholagogue, afin de ramener cette sécrétion à un niveau décent.

Propriétés curatives pour la peau

La fumeterre possède aussi des propriétés curatives des infections cutanées. Il est à rappeler que la peau et le foie sont très liés : les problèmes de fonctionnement du foie ont souvent des répercussions visibles sur la peau comme les acnés ou l’eczéma…
Sa propriété à traiter la peau a été également prouvée dans les cas de lèpre et de dartre. Les enfants souffrant de croûte de lait peuvent aussi soignés avec cette plante.

Propriétés sédatives

La fumeterre détient une faible quantité de protopine, un alcaloïde aux vertus antihistaminiques et sédatives qui produit un effet calmant sur les personnes qui en ingurgitent. Toutefois, sa faible dose nécessite une prise assez longue avant de voir apparaitre les bienfaits de la fumeterre.
Les troubles du sommeil sont traités grâce à la fumeterre, après établissement d’un traitement de longue durée, mais pas pour un soir ou deux. De plus, la prise en grande quantité de protopine crée un effet inverse, provoquant des excitations et même des convulsions.

Autres propriétés

Elle possède encore quelques propriétés médicinales en plus. D’abord, sa capacité diaphorétique c’est-à-dire sa capacité à faire suer rapidement est efficace pour faire passer la fièvre.
Ensuite, la plante s’utilise également pour traiter la conjonctivite. La plante est infusée et est appliquée sur les zones atteintes de conjonctivite. C’est une vertu de la fumeterre assez méconnue.
Enfin, la plante serait utilisée pour traiter certains troubles mentaux. Une fois séchée, elle est donnée à fumer aux patients. Toutefois, cette dernière propriété n’est pas encore reconnue médicalement.

Comment utiliser la fumeterre ?

Grâce à ses nombreux bienfaits, cette plante est utilisée dans le milieu médical sous sa forme naturelle ou sous forme de médicaments.

La fumeterre en infusion

C’est la forme la plus connue de la fumeterre dans son utilisation naturelle. La plante est infusée afin d’en recueillir le jus et obtenir une tisane. L’infusion est très utilisée pour les traitements détoxifiant et dépuratifs.

La fumeterre en poudre

La plante cueillie est séchée puis broyée. La poudre obtenue est vendue en herboristerie. Les patients y ajoutent de l’eau avant de boire le mélange. La fumeterre garde tous ses bienfaits, puisque c’est la plante elle-même qui est directement transformée en poudre.

La fumeterre à usage externe

Sous la forme de compresse imbibée et de décoction, elle est appliquée sur la zone malade de la peau qui est à traiter. Cette forme est la plus pratique pour les traitements externes et ses bienfaits sont prouvés.

La fumeterre en gélules

La fleur est transformée en poudre avant d’être placée dans des gélules. Elles sont consommées comme les gélules d’antibiotiques ou d’autres médicaments.

La fumeterre en ampoule

Il s’agit de l’extrait d’essence amère. Sous forme d’ampoule, elle se mélange plus facilement à de l’eau et d’avaler plus facilement la saveur amère de la plante.

La fumeterre en sirop

Cette forme est la plus utilisée chez les enfants. L’extrait de la plante est mélangé à des composés qui atténuent l’amertume de la plante afin d’offrir une meilleure saveur aux petits.

Comment consommer la fumeterre : la posologie

La fumeterre est une plante médicinale efficace pour beaucoup de traitements. Cependant, elle agit lentement sur l’organisme. C’est pourquoi il faut s’armer d’un peu de patience lors de son utilisation et répéter sa prise pendant plusieurs jours avant de profiter de ses bienfaits, surtout dans le cadre de traitements curatifs.

L’infusion de fumeterre

Pour une consommation à des fins dépuratives, 2 à 3 g de la plante sont à verser dans une tasse d’eau bouillante. Le tout est à laisser infuser pendant une dizaine de minutes avant de boire pendant une dizaine de jours.
Si vous voulez mélanger la fumeterre à du lait, 60 g de la plante sont nécessaires pour un demi-litre de lait. Le tout est à faire bouillir pendant 5 minutes avant de laisser infuser pendant 10 minutes.

La poudre

2 g de poudre de fumeterre sont à mélanger à un verre d’eau. La prise se fait trois fois par jour avant chaque repas. Les propriétés de détoxifiant naturel vont agir assez efficacement grâce à la fréquence de prise du mélange.

L’usage externe

Les compresses sont à appliquer trois fois par jour sur la zone à traiter. Cette opération est à répéter jusqu’à ce que les lésions et les infections s’estompent complètement.

La gélule et l’ampoule

La prescription de la fumeterre sous ces deux formes se fait généralement suivant l’avis d’un médecin, puisque la plante est présentée sous une forme très concentrée.

Le sirop

Le sirop est à donner environ 1 à 4 fois par jour suivant la prescription du médecin.

Connaître les effets secondaires et les contre-indications

Cette plante ne présente pas d’effets secondaires notables. Toutefois, des précautions et des mises en garde sont à tenir en compte avant d’utiliser la plante.
Elle ne convient pas aux individus sensibles au froid.
Il est également déconseillé aux personnes souffrant d’hypotension ou hypertension artérielle d’en prendre.
La plante est à proscrire pour les personnes souffrant d’insuffisance hépatique aiguë ou d’obstruction des voies biliaires.
Un dosage excessif peut causer des difficultés respiratoires ou des diarrhées.
La fumeterre s’associe très bien avec les autres plantes comme le chardon Marie, l’artichaut ou le boldo.

Où trouver de la fumeterre et en acheter ?

Reconnue médicalement pour son efficacité, la fumeterre est exploitée par de nombreux laboratoires pour les traitements divers de plusieurs maux. D’abord, les produits médicaux sont accessibles dans les pharmacies : les gélules, les ampoules et les sirops sont proposés par différents laboratoires.
Ensuite, la fumeterre, sous sa forme plus brute, peut être achetée chez une herboristerie. Ce genre d’échoppe vend généralement des plantes médicinales et des plantes aromatiques et des huiles essentielles. Ainsi, la fumeterre séchée, fraichement cueillie, en poudre et même la teinture y sont disponibles.
Enfin, l’avènement de l’ère du numérique permet aujourd’hui d’effectuer ses achats sur le net. De nombreuses boutiques en ligne proposent des produits à base de fumeterre ou de produits dérivés, afin de faciliter l’accès des clients à ces produits.

La fumeterre possède de nombreux bienfaits encore peu connus. Bien plus qu’un simple détoxifiant hépatique, elle a fait ses preuves comme traitement efficace des divers troubles liés au foie. Si les recherches sur ses propriétés sont plus poussées, peut-être pourrait-elle guérir les maladies hépatiques et intestinales graves.

Où trouver fumeterre naturel ?

Donner son avis