Tina entrainement épaulé
Salut Tina, tout d’abord merci de répondre à nos questions. C’est hyper sympa de pouvoir échanger avec toi ! Avant tout peux tu brièvement te présenter ?

Eh salut !! Moi c’est Tina Moeglin, 22 ans, haute comme trois pommes mais pas trop fragile pour autant.

Ma discipline ? Le CrossFit ! Je pratique depuis quasi deux ans, sous la tutelle de Guillaume Daumas, mon coach, owner de Gus’s Garage – CrossFit Manosque. Ce fut carrément une révélation !

J’ai toujours été active, ai un peu touché à quelques sports individuels avant de me diriger vers le CrossFit qui, de par son aspect complet tant niveau physique que mental, m’a de suite attirée.

Niveau boulot, je suis en train de finir mon BPJPEPS Force, me permettant d’exercer en tant que Coach Sportif. J’apprends tous les jours, et le coaching m’apporte énormément. C’est un enrichissement mutuel, qui te nourrit.

J’ai de belles choses et de belles personnes qui m’attendent par la suite… Je n’en dis pas plus, cela va aller très vite. Mais, vraiment, la vie est vraiment une question de rencontres.

Je suis amenée à bouger vers de nouveaux horizons, mais je n’oublie pas d’où je viens. 😉

Quel a été jusqu’à présent l’exploit sportif dont tu es la plus fière et dont tu aimerais faire partager les membres du club ?

Je ne sais pas si on peut encore parler d’exploit sportif à mon échelle, car je n’ai pas un passif conséquent dans le circuit. J’ai des souvenirs et expériences qui me motivent encore plus à bosser !

Mon meilleur classement individuel serait celui de 55e européenne aux Opens 2016, qui sont les repères mondiaux du CrossFit.
J’ai également remporté la première édition des Affiliates Battle 2016 la semaine dernière.

En team, j’ai fini sur la première marche du podium aux côtés de mes coéquipières Elise et Marion aux Belgian Throwdown 2015. On remet ça cette année !
J’ai également fait les French Throwdown 2015 en team, sous les couleurs de Gus’s Garage, avec une 10e place à la clef. Je tente l’aventure en individuelle cette année. C’est dans un mois. J’ai peur.

Tina Moeglin épaulée
Le Crossfit est un sport très intense et très exigent. Chaque entrainement prend du temps et demande une implication complète, comment fais tu pour trouver la motivation nécessaire quand tu vas t’entraîner ?

Tout est dit. C’est une discipline très exigeante, il ne faut échouer nulle part.
Pour réussir en CrossFit, il faut être complet. Avoir la force d’un ours sur les barres, l’agilité d’un singe sur la gymnastique, et la vélocité d’une gazelle sur l’aspect cardio.
Il faut savoir être très efficient sur n’importe quel mouvement, et intelligent dans son entrainement. Il y a une charge d’entrainement conséquente pour celui qui aspire à progresser encore et encore, et de faire de la compétition. C’est beaucoup de sacrifices, mais qui n’en sont au final plus car tu en arrives à un choix de vie. C’est une implication de tous les jours, avec ses hauts et ses bas, ses remises en questions et ses petites satisfactions, mais qui ne sont que passagères car tu seras sans cesse amené à te mesurer à plus fort.
La clef est la polyvalence. La spécialisation te tue dans cette discipline. Alors cherche à être complet, bosse tes points faibles et fais toi plaisir sur tes points forts.

Je puise ma motivation des objectifs que je me suis fixés. Ils sont hauts. Et je sais qu’il faut que je cravache et parfois crache mes tripes pour y arriver. Je n’y suis pas encore, alors je sais ce que je dois faire. Je m’en donne les moyens en m’y impliquant à 200%. Il n’y a pas de demi mesure quand tu aspires un jour à un bon niveau. Alors je charbonne. C’est devenu un mode de vie. J’ai la motivation d’aller m’entraîner car je sais que je ne le fais pas pour rien.
Je m’entraîne toujours sur du bon son… honnêtement je pense que ça aide. Et surtout… Je m’entraîne, car j’aime ça !
Les endorphines font décidément bien leur boulot. 😉

Tina en position Overhead

Comme tu l’as dit, tu es sur le point de devenir coach, peux tu nous dire ton meilleur conseil pour quelqu’un qui souhaite progresser en Crossfit ?

Focalise toi sur toi, et personne d’autre ! J’ai mis du temps à le comprendre. Mais regarder ce que font les autres ne te servira en rien. Tu n’es pas responsable de ce qu’ils font. En revanche, tu es totalement responsable de ce que toi tu peux faire. C’est ce qui fait la différence. L’aspect réseaux sociaux est très pervers en ce sens, car l’info est facile, qu’elle t’agresse même avant que tu ne le veuilles, et ça pollue plus qu’autre chose.
Tu n’es responsable que de tes actes et de ta personne. Alors bosse tes points faibles, même si je sais c’est relou et que ça te puise, fais l’effort ! Et pas qu’une fois. Implique toi dans ce que tu fais. Et continue à prendre du plaisir dans tout ce que tu fais.
Car, pour moi, elle est là, la clef : Le plaisir. Ne perds jamais ça. Car sinon, tu auras tout perdu.

– Au niveau de ton alimentation, est ce que tu suis un régime particulier ?

Je n’ai pas de régime particulier, mais j’attache une grande importance à ce que je mets dans mon assiette. Je veux du bon carburant pour mon petit corps. (Ok, pas si petit que ca)
J’aspire à une alimentation naturelle, avec un grand apport de superaliments. J’aime les algues, les racines bizarres, l’eau et les huiles exotiques, mais c’est mon côté naturo 😉
Je privilégie les produits non transformés, bruts. Je ne suis pas partisane des poudres de perlimpinpin chimiques, et à ce sujet, j’ai encore une nouvelle qui suivra d’ici peu de temps. Une petite révolution en terme de complémentation… Stay tuned !

Tina Moeglin en plein wod Deadlift
– Comment t’alimentes tu quand tu prépares une compétition ? Quel est ton rituel alimentaire les derniers jours et les dernières heures avant une épreuve ?

Les jours de compétition, je ne peux pas faire de gros repas. Les épreuves s’enchainent avec une moyenne de 2h entre elles, je ne peux rien avaler de conséquent.
Pour tenir la journée, j’ai toujours mon stock de Bananes !!! Incontournables. Puis j’agrémente ca de quelques fruits secs ou de barres. Rien de très consistant mais qui me tiennent suffisamment au corps durant toute la journée sans que je sois lourde, et qui me filent la pêche.
Un café par ci par là histoire de rester aware, et j’suis opérationnelle !

La veille, je préconise un ou deux verres de Baileys. Mais ca, c’est que du bonus !

– Quelles compétitions prépares tu en ce moment ? Où pourra t-on te retrouver cette année ?

Je prépare les French Throwdown à l’INSEP, à Paris les 18 et 19 juin prochain !
J’ai également les Belgian Throwdown en team avec mes copines Elise et Marion, on remet le titre en jeu à CrossFit Da Vinci, Bruxelles, les 5, 6 et 7 aout !

Je suis surtout repartie après les Opens sur une grosse charge d’entrainement pendant une grosse année.
Car, 2017 se prépare maintenant.

Tina Moeglin Snatch French Throwdown 2016
– Quel est ton rêve de sportive le plus fou ?

Mon rêve le plus fou ? Bah, les Games ! Haha d’accord, on a parlé de rêve fou.
Je rêve des Regionals, deuxième phase qualificative pour les Games, qui regroupe les 30 athlètes faisant partis de l’élite européenne.
J’en rêve. Mais j’aspire à ce qu’un jour, à force de travail et d’acharnement, je le touche, et pas que d’un doigt.
La marge est là. 😉

Tu y arriveras, c’est certain ! Quels sont les athlètes que suis-tu ? Tu as des idoles ?

J’ai toujours eu du mal avec le concept de fanatisme haha, pas d’idole, c’est quelque chose qui m’échappe un peu.
Mais oui, il y a des athlètes que je suis car j’ai une admiration pour ces bêtes de travail avec la mentalité de gagnant… un tout qui me plait et qui me fait kiffer !
J’ai beaucoup d’admiration pour Kara Webb, c’est une bûche qui démonte tout sur son passage, et toujours avec le sourire !
Pas de faux semblants, pas de mauvais marketing, j’aime les personnages bruts de décoffrage.
Rich Froning véhicule aussi cet esprit, rustique, ranch, barbeuc et wods entre copains. C’est la base de la discipline, et l’aspect roots, j’adhère !
Tina Moeglin Team France Crossfit
– Une petite dédicace pour des proches, des amis ou des partenaires ? Un message à partager ?

Je crois que j’ai tout dit. Conserve l’état d’esprit positif qui te fait aimer ce que tu fais. Ne perds jamais le fun. L’entrainement a ses frustrations mais aussi ses joies qui font que tu persévères. Ne perds jamais de vue tes objectifs qui ne dépendent que de toi-même. Car si tu fais les choses pour être devant les autres, ou encore pour prouver quoi que ce soit à n’importe qui… Tu agis pour les mauvaises raisons. C’est ta barque que tu mènes, le courant va dans le même sens pour tout le monde. Mais tu es le seul maître de ton chemin 😉

Merci l’équipe pour l’intérêt ! Ca fait plaisir de pouvoir parler du CrossFit et de faire découvrir la discipline à plus grand nombre !

Merci à toi Tina 😉

Tina et sa team du Gus's Garage - Crossfit Manosque au French Throwdown

Donner son avis