Depuis que j’ai découvert la forme originale du hot yoga (le yoga chaud) il y a quelques années, le Bikram yoga a été l’une des expériences les plus fascinantes que j’ai eues dans ma vie.

90 minutes de classe, 26 postures fixes, chacune effectuée deux fois, le tout dans une salle aussi chauffée qu’un sauna ; voilà à quoi ressemble une seule séance de yoga Bikram.

Mais pratiquer 30 fois pendant 30 jours ? Je me demande où j’avais la tête avant de me lancer ce défi. 😅

Il faut dire que ce genre de challenge n’est pas du tout adapté aux personnes au cœur fragile, mais je dois avouer que l’énergie qui en découle ne peut être obtenue d’aucune autre forme de yoga.

Voici donc le bilan de ce qui s’est passé en 30 jours consécutifs de Bikram.

Comment se mettre au bikram yoga ?

Mentalement – Ce que m’a appaorté le bikram Yoga

J’avoue, le cours était parfois très épuisant. Le yoga Bikram n’est décidément pas un entraînement ordinaire ! La séance en elle-même dure une heure et demie, et quand on ajoute à cela les allers-retours au studio et les douches, cela peut prendre jusqu’à 2 ou 3 heures de ta journée.

À deux reprises, j’ai manqué le cours et cela m’a causé deux séances doubles. Oui, la règle était claire : si je manquais une journée de Bikram, je devais me rattraper le lendemain avec une double séance.

Ces jours-là, je devais me forcer sans pitié à rassembler le peu d’énergie qui me restait en fin de journée pour retourner au studio. Mais peu importe à quel point j’avais envie de me détendre, l’endurance et le courage que j’avais acquis en y allant tous les jours m’avait appris une réelle auto-discipline, et je n’avais pas du tout l’intention de m’arrêter là.

En effet, plus j’avançais dans le défi, plus je devenais productif. Ma créativité s’était accrue, et je devenais de plus en plus convaincu des recherches sur les bienfaits du bikram yoga pour la santé mentale.👍

Les bienfaits du Bikram Yoga Émotionnellement

Le yoga Bikram peut faire naître beaucoup d’émotions, surtout pendant les poses qui ouvrent le cœur ou la poitrine, et la chaleur intense d’une classe de Bikram peut intensifier encore plus cette sensation. J’ai eu mes bons et mes mauvais jours, mais la deuxième semaine a sans doute été la plus intense.

Vouloir pleurer de joie ou de tristesse était devenu normal pour moi, et je me suis rendu compte à quel point c’était libérateur de lâcher parfois ses sentiments et d’y succomber sans culpabilité.

Physiquement

Je n’ai pas relevé ce défi de Bikram yoga dans le but de perdre du poids, mais c’est ce qui arrive lorsque tu fais quatre-vingt-dix minutes de transpiration et une série de cardio asanas tous les jours. De plus, j’avais remarqué que mes envies de sucreries avaient disparu.

Augmenter ma consommation d’eau était également un défi, mais je voulais m’assurer de ne pas déshydrater mon corps. Je prenais donc un à deux comprimés d’électrolytes chaque jour pour m’aider à remplacer les réserves de sodium, de potassium, de magnésium et de calcium perdues au cours du processus.💧

Ma flexibilité s’était aussi foncièrement amélioré. Cela m’a rendu plus confiant et m’a encouragé à suivre le cours de niveau avancé, ce que je n’aurais jamais cru pouvoir faire avant. J’arrivais à étirer des muscles dont j’ignorais même l’existence !😂

Spirituellement

Le Bikram implique une méditation active. Tu te concentres sur toi-même pendant 90 minutes en te regardant droit dans un miroir. C’était souvent assez difficile, et réussir exigeait un état d’esprit méditatif profond que l’on ne réussit à atteindre qu’en se concentrant sur sa respiration et son alignement.

Mais une fois que tu arrives à ce stade-là, la salle a beau être totalement pleine, tu ne verras presque plus les autres personnes autour de toi.

En effet, je me concentrais sur ma respiration et sur ma forme si profondément que je sortais de la séance complètement détendu et joyeux🌻. Le temps s’était envolé, et avec lui tous les problèmes qui flottaient dans ma tête.

Progrès et leçons sur le bikram yoga

On a tous des postures de bikram yoga préférées et des postures qu’on évite ou qu’on appréhende. Mais en m’entraînant pendant 30 jours de suite, je n’ai pu échapper à aucune. Et tu sais quoi ? Certaines de ces postures redoutées sont devenues supportables, à tel point que je me suis surpris à en attendre certaines avec impatience pour évaluer mes nouveaux progrès.

J’ai rapidement appris que je m’entrainais beaucoup mieux l’après-midi que le matin, j’ai donc suivi ce rythme. J’ai aussi appris que pratiquer un peu trop tard dans la soirée me gardait éveillé la nuit à cause de l’adrénaline post-entraînement, j’ai donc évité ces horaires-là.

J’avais aussi réalisé que j’avais inconsciemment fait l’erreur de ne plus écouter mon professeur et que j’avais besoin de reprendre contact avec le dialogue. Et quand j’ai effectivement pris le temps de l’écouter, ma pratique s’est améliorée davantage car j’ai pu apprendre les petites nuances qui te font pousser tes limites.

Fin du challenge Bikram yoga

Le lendemain du challenge, j’étais un peu triste. J’avais l’impression d’avoir créé un lien avec le Bikram yoga d’une façon totalement différente, et j’avais peur de perdre ce lien en arrêtant d’y aller tous les jours.

Mais plusieurs semaines se sont désormais écoulées, et ma pratique de yoga est entièrement transformée. Je me sens plus fort que jamais et toujours plein de vigueur et d’énergie à chaque fois que je vais en classe.

Le lien reste fort, et j’ai hâte de continuer à aller plus loin dans ma pratique.🍀

Donner son avis