Qu’il s’agisse de miel, de propolis, de gelée royale ou de pollen, tu as sûrement dû entendre parler des produits de la ruche ces derniers temps, mais en connais-tu vraiment les bienfaits sur ta santé ?

miel propolis gelée royale

Le miel

Dans la liste de produits de la ruche, le miel reste de loin le plus connu et le plus largement utilisé, mais peu de gens savent que pour en obtenir un seul gramme, les abeilles auront besoin de butiner plus de 7500 fleurs.🌼

Le miel est composé de 80 % de glucides, auxquels s’ajoutent l’eau, les protides et des quantités infimes de lipides. Il contient également plusieurs nutriments, dont plusieurs vitamines du groupe B, des enzymes ainsi que des facteurs antibiotiques naturels.

Les bienfaits du miel

Le miel en tant que prébiotique

Les prébiotiques sont des glucides non digérés qui servent de nourriture à la bonne flore intestinale et participent au bon fonctionnement du système digestif.

Il ne faut pas les confondre avec les probiotiques, qui eux sont ces bonnes bactéries que l’on puise dans les aliments fermentés ainsi que dans certains compléments, et qui se nourrissent justement de ces prébiotiques.

Le miel, source d’antioxydants

Le miel est très riche en flavonoïdes, des antioxydants qui participent à la prévention de maladies comme les cancers, les maladies cardiovasculaires et les maladies neurodégénératives.❤

Une étude a notamment montré le rôle protecteur du miel contre le cancer du sein, surtout les miels foncés, qui sont les plus riches en antioxydants.

Effet antibactérien du miel

Le miel aurait aussi un effet antibactérien pour le système digestif, et plus particulièrement le miel de Manuka en Nouvelle-Zélande. En effet, ce miel a été utilisé depuis longtemps en médecine traditionnelle pour ses propriétés antibactérienne et antiseptique, et il est souvent recommandé pour lutter contre la bactérie helicobacter pylori qui est à l’origine de la plupart des ulcères et des reflux gastriques.

Malheureusement, même si ce miel a l’air très prometteur sur le papier, son coût élevé et le manque d’études sur ses effets m’incite à te conseiller de privilégier des miels plus locaux.

Par ailleurs, grâce à son pouvoir antibactérien, le miel de thym est aussi de plus en plus utilisé dans les hôpitaux pour réaliser des pansements cicatrisants au miel, notamment au CHU de Limoge.

Sucrant naturel idéal

Le miel a un indice glycémique de 55 environ, légèrement inférieur à celui du sucre de table, qui lui a un IG entre 60 et 70.

Pourtant ce qui est vraiment intéressant, c’est que plusieurs études ont comparé les effets du miel par rapport aux autres produits sucrants selon différents marqueurs de santé, tels que les marqueurs inflammatoires, le taux de triglycérides ou le taux de cholestérol. Ces recherches ont démontré qu’effectivement, le miel donnait toujours de meilleurs résultats. 👍

Autrement dit, les substances bénéfiques contenues dans le miel compensent de loin sa teneur élevée en glucides, surtout comparé au sucre de table qui lui n’apporte aucun autre nutriment.

Voilà pourquoi je te conseille de privilégier le miel comme produit sucrant en modération, mais au cas où tu n’en apprécierais pas le goût, le sirop d’érable peut aussi être une alternative acceptable.

Comment choisir un miel de qualité

La couleur du miel

La couleur du miel fait partie des critères importants à prendre en considération au moment de choisir, car plus la couleur sera foncée, plus le miel sera riche en antioxydants et donc plus bénéfique.

L’origine du miel

Même si le mélange des miels est interdit en agriculture biologique, il est tout à fait autorisé en agriculture conventionnelle, et c’est pour cela qu’on retrouve l’inscription « origine UE et hors UE » intergénérique sur la plupart des miels premier prix aux supermarchés. Cela signifie qu’une seule bouteille peut regrouper des miels de pays européens, d’Amérique du Sud ou même de Chine.

Le problème avec les miels chinois est qu’ils sont souvent couplés aux sirops de riz ou de maïs, et qu’il n’y a aucun moyen de savoir avec quel produit chimique les ruches ont été traitées. Malgré tout cela, les importations en France de miels chinois atteignent les 10 %.

Ajoutant à cela que ces miels chinois sont souvent partiellement fermentés, impropres à la consommation et ont déjà fait l’objet d’une interdiction d’importation dans l’UE entre 2002 et 2004 en raison de la présence d’antibiotiques.❌

Le mieux serait donc de prendre un miel d’origine unique, locale, clairement affichée et labellisée bio, car le cahier des charges bio pour le miel garantit les critères de qualité suivants :

  • L’absence de champs traités aux pesticides à moins de 3 Km.
  • La non-proximité de zones industrielles et d’autoroutes de villes.
  • Le non-traitement des ruches avec de la peinture synthétique.
  • Le non-traitement des ruches avec des répulsifs chimiques.
  • Les soins apportés aux abeilles sont fait avec de la phytothérapie et de l’homéopathie.

La propolis

La propolis est un enduit fabriqué à partir de sécrétions d’abeilles mélangées aux substances qu’elles recueillent sur les végétaux, comme la résine sur les écorces d’arbre et les bourgeons.

Dans la ruche, la propolis est utilisée comme mortier pour assurer l’étanchéité et l’isolation thermique, tout en jouant le rôle de traitement antiseptique avant la ponte de la reine. Elle permet aussi aux abeilles de momifier les prédateurs trop lourds afin de les évacuer de la ruche et éviter ainsi leur pourrissement.

La plupart des travaux ayant été effectués in vitro et sur des animaux, il y a malheureusement peu d’études à ce propos sur les êtres humains. L’efficacité de la propolis reste donc à confirmer, mais les utilisations les plus admises sont les suivantes :

La propolis comme antiseptique local

La propolis est souvent utilisée comme antiseptique local, notamment contre les problèmes ORL, les problèmes de gorge, les aphtes, l’hygiène buccale ou les gingivites. De plus, quelques études assez faibles méthodologiquement supposent que la propolis servirait aussi contre l’herpès génital et les vaginites chez les femmes.

La propolis et les infections respiratoires

L’effet de la propolis sur les infections respiratoires est aujourd’hui bien documenté. En effet, sa teneur élevée en flavonoïdes bloquerait l’enzyme responsable de la décapsulation du virus de la grippe qui resterait donc prisonnier de son enveloppe sans pouvoir se propager.

La propolis et le système immunitaire

L’un des bienfaits les plus prometteurs de la propolis reste sans doute son action stimulatrice sur l’immunité, particulièrement chez les personnes immunodéprimées.

Une étude a par exemple démontré une remontée du taux de globules blancs au bout de 25 jours après un traitement à la chimiothérapie grâce à la prise de propolis. Au Japon par exemple, on donne de la propolis à des patients sous traitements anticancéreux depuis plusieurs années déjà.

La récolte de la propolis

La récolte de la propolis est réalisée soit grâce à des grilles que les agriculteurs mettent dans la ruche via des petits trous pour que les abeilles les remplissent automatiquement de propolis, soit en raclant tout simplement les cadres de la ruche.

Encore plus que pour le miel, il est fondamental que les abeilles soient dans un milieu naturel bien préservé, car sans arbres ni bourgeons à disposition (en ville ou à proximité d’une zone industrielle par exemple), les abeilles vont finir par utiliser des goudrons ou des huiles minérales pour calfeutrer leurs ruches et leur propolis sera complètement impropre à la consommation.🍀

Comment choisir une propolis de qualité

Comme pour le miel, le label bio est important au moment de choisir sa propolis, et selon quelques apiculteurs, la meilleure propolis en Europe est celle de peuplier.

On retrouve généralement en pharmacie et en magasin bio des pastilles pour la gorge, des sprays ou des gommes à base de propolis, tandis que la propolis pure est disponible soit en solution hydro-alcoolique, soit en pâte à mâcher.

Pour un effet notable sur l’immunité, certains experts affirment que les quantités idéales seraient de 5 mg par kilo de poids corporel quotidiennement, en évitant de dépasser deux à trois semaines de traitement pour éviter tout risque d’allergie.

La gelée royale

La gelée royale est une substance blanchâtre sécrétée par les abeilles nourricières pour alimenter non seulement les larves pendant le premier stade de leur vie, mais aussi les reines qui vivent beaucoup plus longtemps que les autres abeilles.🐝

Elle est composée d’environ 15 % de glucides, 13 à 18 % de protéines et 3 à 6 % de lipides, en plus de quelques minéraux et vitamines du groupe B.

Bienfaits de la gelée royale

Deux applications principales de la gelée royale sont traditionnellement reconnues :

  • D’une part, elle aiderait à soulager les troubles liés à la ménopause chez les femmes.
  • D’autre part, elle aurait également un effet stimulant sur l’immunité.

Mis à part ces deux aspects, une étude japonaise très récente a également montré un effet positif sur la prévention du diabète, la diminution de la fatigue chez les sportifs et même une augmentation de la testostérone chez les hommes, mais vu qu’il ne s’agit que d’une seule étude, ces résultats doivent encore être confirmés par d’autres travaux.

Comment reconnaître une gelée royale de qualité

En plus des critères essentiels mentionnés précédemment (origine et label bio), le point fondamental
pour une gelée royale de qualité est qu’elle soit impérativement fraîche et conservée au réfrigérateur soit en pharmacie soit en magasin bio.

Le pollen

Un autre produit de la ruche que tu connais peut-être moins, le pollen, représente en réalité l’autre nourriture des abeilles.

En effet, les abeilles récoltent le pollen des fleurs et forment de petites pelotes en ajoutant des enzymes pour dissoudre l’enveloppe des grains de pollen. Le miel apportant essentiellement des glucides, le pollen doit donc apporter tous les autres nutriments aux abeilles.

On trouve dans le pollen entre 30 et 55 % de glucides, entre 25 et 30 % de protides et enfin entre 1 et 20 % de lipides, ainsi que quelques vitamines du groupe B, des minéraux, des ferments et des levures.

Cette large fourchette est principalement due au fait que les quantités de nutriments dans le pollen dépendent totalement des fleurs dont il est issu.

Par exemple, le pollen de châtaignier est le plus riche en antioxydants, le pollen de saule est celui qui aurait le plus d’effet contre les problèmes de prostate et de dégénérescence maculaire, alors que le pollen du pavot serait le plus riche en protéines.

Les bienfaits du pollen sur la santé

Selon les quelques études et travaux disponibles, le pollen de seigle permettrait de réduire l’hypertrophie bénigne de la prostate chez les hommes et d’en soulager les inflammations.

Le pollen aiderait aussi à diminuer les lésions intestinales, ce qui réduirait les maladies inflammatoires telles que la maladie de Crohn.

Enfin comme je l’ai déjà cité, le pollen pourrait également participer à la prévention de la dégénérescence maculaire.👓

Comment acheter du pollen de qualité

La forme la moins intéressante et pourtant la plus courante est le pollen séché, tandis que la meilleure option reste évidemment le pollen frais qui préserve mieux les nutriments.

Si tu as de la chance, tu peux acheter ce dernier soit directement auprès des apiculteurs sur certains marchés (ou même en relation directe), soit sous forme congelée comme le proposent certaines marques.

Quant à la meilleure façon de consommer du pollen, elle consiste à en prendre environ une cuillère à soupe le matin au petit-déjeuner en évitant tout abus qui pourrait te causer des allergies.

Le venin d’abeilles

Tu n’en as peut-être jamais entendu parler avant, mais le venin d’abeilles est une technique largement utilisée par les Chinois pour traiter l’épilepsie et l’arthrite.

Cette méthode consiste à injecter du venin d’abeilles soit par des piqûres directes, soit par une seringue ayant récupéré le venin des abeilles, évitant ainsi leur mort.

Ces piqûres peuvent être effectuées sur des points d’acupuncture, on parle alors d’apipuncture, mais vu qu’il n’y a pas d’étude montrant clairement l’intérêt de ce produit, toutes les hypothèses reposent essentiellement sur des témoignages de cas personnels faisant référence à des effets antidouleur, anti inflammatoire ou une diminution des troubles musculo-squelettiques.

Bien entendu, si je mentionne ce point c’est surtout à titre informatif, car il faut absolument être certain de ne pas être allergique au venin d’abeilles avant de suivre un tel traitement.🐝

Je pense que tu sais désormais tout sur les produits de la ruche, n’hésites donc pas à suivre mon programme pour en savoir plus sur les différents aliments bénéfiques pour ta santé et fais-moi part de tes expériences s’il t’est déjà arrivé d’utiliser ces produits comme traitement.

Donner son avis