Le curcuma est un petit rhizome utilisé depuis plusieurs siècles dans la médecine traditionnelle asiatique, mais aussi en cuisine. Ses effets antioxydants et ses bienfaits, notamment digestifs, en font depuis plusieurs années un ingrédient phare des compléments alimentaires.

Mais la consommation de curcuma représente aussi un danger. Dans l’article d’aujourd’hui, je vous présente les éventuels effets secondaires et les contre-indications du curcuma. Mais aussi et surtout comment les éviter 😊.

Curcuma danger : comment éviter les effets secondaires ?

Qu’est-ce que le curcuma et comment agit-il ?

Le curcuma est un rhizome de la famille du gingembre. Utilisé depuis plusieurs siècles pour ses propriétés antioxydantes, c’est aussi un colorant naturel. Réduit en poudre, il peut être consommé pour booster la sécrétion de bile, et donc stimuler l’appétit et faciliter la digestion.

De récentes études ont également mis en avant les vertus du curcuma en matière de :

  • prévention du cholestérol ;
  • anti-inflammatoire naturel ;
  • remède naturel contre certaines pathologies comme l’asthme, l’épilepsie, les ulcères ou la toux. Mais aussi les problèmes de peau ou les syndromes menstruels.

acheter curcumine bio

Concrètement, le curcuma est bénéfique pour notre organisme du fait de sa teneur en curcumine, aux vertus antioxydantes et anti-inflammatoire. Il permet donc de bloquer le développement de cellules malignes (et notamment cancéreuses). Cependant, il est nettement plus efficace lorsqu’il est associé à la pipérine, que l’on trouve dans le poivre noir, qui facilite son absorption.

Je vous parle plus en détails des bienfaits du curcuma dans un autre article !

Les effets secondaires du curcuma

Si le curcuma est très intéressant pour la santé, il présente aussi des effets secondaires. La bonne nouvelle est que ces derniers sont extrêmement rares. Si vous le consommez frais ou en poudre dans votre alimentation, il sont même inexistants.

Ce n’est en effet qu’à fortes doses (en gélules ou comprimés par exemple), que des effets indésirables peuvent se manifester. Ils sont cependant sans gravité et disparaissent d’eux-mêmes, si vous ne souffrez pas d’allergie à la curcumine.

Les plus fréquents sont les suivants :

  • la bouche sèche ;
  • des troubles digestif (ballonnement, flatulence, brûlure d’estomac) ;
  • des bouffées de chaleur (en particulier chez les femmes ménopausées) ;

Curcuma danger: attention aux contre-indications

Il est également important de prendre certaines précautions si vous comptez vous supplémenter en curcuma. En effet, il peut présenter un danger lorsqu’il est pris avec d’autres traitements médicaux.

⚠️ La curcumine risque en effet d’interférer avec les médicaments suivants :

  • les anticoagulants : le curcuma va avoir naturellement des propriétés anti-coagulante. Si vous souhaitez prendre des gélules de curcumine avec un traitement anticoagulant ou plaquettaire, il est indispensable que vous consultiez votre médecin. En effet, leurs effets fluidifiants combinés peuvent entrainer des saignements, une hémorragie ou des ecchymoses. Attention donc si vous prenez de l’aspirine, du dipyridamole, des AVK ou encore de l’héparine. Essayez également de limiter votre consommation en anticoagulants naturels comme l’ail, le ginseng, ou encore le gingembre.
  • les antiacides : le curcuma risque d’inhiber leur action et même provoquer d’autres effets indésirables comme des troubles de la digestion plus ou moins désagréables (crampes, flatulences, brûlures d’estomac etc.).
  • les antidiabétiques : le curcuma pouvant déjà être utilisé comme remède naturel contre le diabète, son association avec un traitement antidiabétique peut entrainer des problèmes de sudation, des troubles de a vue, mais aussi des crises d’anxiété.
  • les anti-inflammatoires : vous l’aurez compris, mieux vaut éviter le surdosage en associant un traitement anti-inflammatoire et le curcuma qui présente les mêmes propriétés naturelles. Vous pouvez d’ailleurs le plus souvent vous passer des AINS en vous supplémentant en curcumine. Et notamment pour soulager des inflammations digestives (ulcères) ou articulaires (arthrose).

De manière générale, pensez à consulter votre médecin si vous comptez prendre du curcuma sous forme de complément alimentaire en parallèle de votre traitement médical.

Contre-indications : quand ne faut-il pas prendre de curcuma ?

Le curcuma présente également un danger plus important chez certaines personnes. Il est donc déconseillé d’en prendre si vous :

  • souffrez de calcul ou d’obstruction biliaires ;
  • avez une maladie du foie ;
  • êtes allergique au curcuma (cela se manifestera sous forme de plaques cutanées ou de petits boutons) ;
  • venez d’être opéré des dents ;
  • êtes enceinte : les agences sanitaires européennes déconseillent aux femmes enceintes ou allaitante de prendre du curcuma (hors alimentation). Il risque en effet de stimuler les contractions utérines, et donc de provoquer l’accouchement.

Comment éviter les dangers du curcuma ?

Le curcuma peut présenter un danger, certes… Mais il n’y a en réalité aucune raison de paniquer. La grande majorité des effets indésirables dont je vous ai parlé dans cet article découlent d’un problème de surdosage.

Lorsque vous prenez de la curcumine en gélules ou comprimés, et si vous ne suivez pas la posologie indiquée par son fabricant, vous pouvez effectivement voir apparaître des effets secondaires. Mais il suffira le plus souvent de revenir à une dose normale pour qu’ils disparaissent.

Mon conseil : faites également attention à la concentration de votre complément. Elle doit être suffisamment élevée pour observer les bienfaits du curcuma. Mais pas trop pour éviter le surdosage. ⭐ Personnellement, je vous conseille cette marque certifiée bio. Elle est non seulement très efficace, mais ne présente aucun danger pour la santé !

Consultez également mon article pour bien choisir et consommer du curcuma.

acheter curcumine bio

Source : santescience.fr

Y a t'il un danger ou des effets secondaires avec le curcuma
3.5 (70.77%) 13 vote[s]