Il existe, on le sait, de nombreux avantages pour son corps à se passer de viande animale ou de tout produit provenant de la traite des animaux. Ce sont d’abord des bénéfices sur la santé et la physiologie qu’apporte une telle alimentation, avec une réduction du risque de développer certaines maladies.

Le lien entre l’Alimentation et le Mental

Mais ce sont aussi, de manière moins connue du grand public, des effets positifs sur le physique et la forme des organismes, comme le prouvent certains sportifs de haut niveau ayant opté pour ce régime spécifique. Mais plus inconnus encore sont les avantages d’être végétarien pour le cerveau et le mental, pourtant ceux-ci sont loin d’être négligeables.

Le cerveau est l’organe le plus important du corps humain, celui qui regroupe toutes les informations, celui qui permet d’agir et de ressentir, celui surtout sans lequel l’espèce humaine ne se serait jamais développée pour devenir aussi (presque trop) prospère. Il est à la fois l’organe le plus complexe et le plus fragile de notre organisme, il faut donc le traiter avec attention pour qu’il puisse fonctionner au maximum de ses capacités.

Avec plus de neurones que d’étoiles dans la Voie Lactée, le cerveau a aussi besoin de beaucoup de nutriments essentiels à son bon fonctionnement et à son efficacité.

Trouver la bonne recette pour son équilibre

Pour les végans, la quasi-totalité des molécules nécessaires à l’épanouissement du cerveau se trouve dans les fruits, les légumes et les céréales à l’exception de quelques très rares nutriments qu’il faudra prendre en complément comme la vitamine D ou les acides gras essentiels.

Pour le reste, la consommation de viande n’apporte aucun effet positif sur le fonctionnement de la matière grise. Au contraire, il aurait plutôt tendance à le ralentir, pour des raisons toutefois plus psychologiques que physiologiques.

Puisque les régimes végans, végétariens ou omnivores apportent plus ou moins les mêmes apports suffisant au cortex cérébral, c’est donc dans l’assimilation de cette nourriture qu’il faut aller chercher la différence. Et là, celle-ci est plus nette. Après un repas très riche en viande, barbecue ou autre raclette, l’organisme a besoin de beaucoup plus de temps pour se remettre d’une telle overdose de produits carnés.

Concentration et Alimentation avec un régime végétarien ou végétalien

Le cerveau lui-même va alors commencer à se mettre au ralenti, pour permettre au système digestif de prendre plus d’énergie que d’habitude pour faire circuler toute cette nourriture. Au contraire, après un repas végan, la nourriture étant facile à digérer et à assimiler pour l’estomac et les intestins, le cerveau est toujours disponible à cent pour cent de ses capacités, et aucun besoin de sieste digestive ou de repos forcé ne se fait sentir.

Un bon exemple de ces bienfaits sur le mental de manger végan est Daniel Negreanu. Avec plus de 34 millions de dollars récoltés au cours de sa carrière, il est le meilleur joueur de poker de tous les temps, aussi bien en ligne qu’en tournoi. Le canadien d’origine roumaine est devenu complètement végan en 2006, plus pour ses convictions que pour des raisons de santé.

Pourtant, il a très vite ressenti qu’il était capable d’être beaucoup plus réactif et concentré durant ses longues parties de cartes, alors que son alimentation carnivore d’auparavant lui donnait toujours des petits coups de mou ou des sauts de concentration.

Aussi, dans le même ordre d’idée, il ne faut pas oublier que le cerveau est aussi l’organe du plaisir et la plus forte arme contre la dépression. Ainsi, de prendre plaisir à cuisiner de bons petits plats végans et colorés, à découvrir de nouvelles saveurs et à déguster des repas frais et légers aura un effet positif sur le cerveau, simplement parce que vous serez heureux de manger de tels mets.

Alors que s’empiffrer en vitesse d’un burger, certes calera toujours votre estomac, mais ne procurera pas la même sensation de plaisir à votre cerveau qu’un plat préparé en respect de votre corps et de la nature.

Donner son avis