Qui a dit que manger végétarien coûtait cher ? Pas nous ! À vrai dire, remplacer la viande par des sources de protéines végétales peut même coûter moins cher si l’on se nourrit de façon équilibrée ! Voici 5 conseils utiles pour économiser quand on est végétarien.

1. Choisissez bien les endroits où vous faites vos courses

Que vous soyez végétarien, vegan ou omnivore, c’est la règle fondamentale.

Apprenez à connaître les magasins où vous pouvez acheter des bons produits à moindre coût. Certains magasins font d’intéressantes promotions sur le tofu tandis que d’autres proposent les graines en vrac à des tarifs avantageux…

Si vous le pouvez, allez acheter vos légumes directement chez le fermier ou renseignez-vous sur les AMAP autour de vous. Vous pourrez certainement obtenir des paniers garnis à des prix intéressants de cette manière.

N’ayez pas peur d’aller au marché non plus. Les vendeurs des marchés ont pour habitude de faire des ristournes à leurs clients pour les fidéliser. En plus, si vous y allez à la fermeture, vous pourrez bénéficier de prix réellement avantageux.

2. N’achetez pas que des aliments bio

En retirant la viande de votre alimentation, vous pourrez reverser le budget qui lui était attribué dans d’autres aliments. Beaucoup choisissent de l’investir dans de la nourriture issue de l’agriculture biologique.

Mais soyons honnêtes : manger bio c’est bien, mais ça coûte parfois trop cher. Le pire étant que les légumes bio ne coûtent pas toujours plus cher que les légumes non bio, mais que les grandes surfaces augmentent leurs marges consciemment car elles savent que les aficionados du bio sont prêts à payer plus cher pour des produits sans produits chimiques.

Connaissez-vous la « dirty dozen » ? C’est une liste des 12 fruits et légumes qui retiennent le plus les insecticides et pesticides. Vous pouvez donc acheter ces aliments en bio en priorité. Voici les 12 à éviter :

  • Pêches
  • Pommes
  • Poivrons
  • Céleris
  • Nectarines
  • Fraises
  • Cerises
  • Poires
  • Raisins
  • Épinards
  • Laitues
  • Pommes de terre

Au contraire, vous pouvez consommer les 12 produits suivants avec moins de méfiance :

  • Oignons
  • Avocats
  • Maïs
  • Ananas (qui contient de la bromelaine)
  • Mangues
  • Asperges
  • Petits pois
  • Kiwis
  • Bananes
  • Choux blancs
  • Broccolis
  • Papayes

3. Une céréale + un feuillu vert + une légumineuse = un repas sain et économique

Voici une recette qui marche à tous les coups !

Dans une grande marmite, cuisez la céréale de votre choix dans de l’eau salée. Quand votre céréale est presque cuite, ajoutez-y un légume vert feuillu. Enfin, ajoutez-y la légumineuse de votre choix. Une fois la cuisson terminée, assaisonnez ou ajoutez la sauce de votre choix.

Quelques idées de céréales à cuisiner

Vous pouvez bien sûr utiliser du riz, cela s’accorde parfaitement avec les haricots.

Le quinoa est un très bon choix pour les végétariens car il est très riche en protéine.

L’épeautre, le blé et le millet sont d’autres choix possibles.

Les légumineuses que vous pouvez utiliser

Les légumineuses sont l’une des principales sources de protéines végétales. En voici quelques-unes, variez les plaisirs et essayez-les toutes !

  • Les lentilles vertes
  • Les lentilles corail
  • Les haricots (rouges, blancs, noir…)
  • Les pois chiches
  • Les pois cassés
  • Les fèves
  • Le soja

Pensez à laisser tremper les légumineuses si vous les achetez sèches. Cela réduira leur temps de cuisson. Le trempage des légumineuses prend environ 8 h. Pensez à renouveler l’eau toutes les 2 à 4 h.

Notez que certaines légumineuses peuvent être germées pour profiter d’encore plus de nutriments.

Les légumes verts feuillus qui les accompagnent

Les légumes verts sont nombreux, vraiment nombreux. En voici quelques-uns :

  • Les épinards
  • Le chou vert
  • Les choux de Bruxelles
  • Le chou frisé
  • Les blettes

Améliorer la recette :

Avant de faire cuire votre céréale, vous pouvez faire revenir de l’oignon, de l’ail ou du gingembre frais dans un peu de matière grasse. Vous pouvez aussi ajouter des épices (curry, curcuma, paprika, cumin) à votre matière grasse.

4. Cultiver vos propres herbes

C’est l’une des meilleures recommandations que l’on puisse vous faire. Vous n’avez même pas besoin d’un jardin ou d’un balcon.

Pour quelques euros, vous pouvez acheter des kits d’aromates qu’il vous suffit d’arroser une ou deux fois par semaine.

Vous pourrez trouver sans difficulté du persil, du basilic, de la coriandre ou encore de la ciboulette. En cherchant un peu mieux (dans des magasins de jardinage) vous pourrez aussi trouver de la sauge, du romarin ou tu thym.

Cultiver vos propres herbes augmentera grandement la qualité de vos repas et vous permettra d’économiser très vite quelques euros.

Et bien sûr, si vous avez la chance d’avoir un jardin, vous pouvez cultiver toutes sortes de fruits et légumes. C’est un loisir épanouissant et cela permet d’économiser encore plus, tout en mangeant des aliments de qualité.

5. Cuisiner maison autant que possible

Les plats précuisinés sont souvent la plus grosse dépense d’un budget cuisine, et on peut facilement s’en passer avec un petit peu d’organisation.

Par exemple, vous pouvez réserver votre dimanche à la cuisson de vos plats pour la semaine et les congeler. Vous mangerez beaucoup mieux et cela vous coûtera beaucoup moins cher.

Vous pouvez aller encore plus loin en remplaçant les haricots et pois chiches précuits par leur version sèche et les cuire vous-même. Les légumineuses ne nécessitent quasiment aucune attention, il suffit de les mettre sur le feu.

Source : 1, 2

5 conseils pour économiser quand on est végétarien
4.9 (98.18%) 11 vote[s]