La vitamine E – aussi connue sous l’appellation de tocophérol – est une vitamine liposoluble qui protège les cellules du corps humain. Elle intervient dans des mécanismes de l’organisme aussi essentiels que la production de globules rouges ou encore la reproduction. Découvrez notre guide pour tout savoir de ce nutriment essentiel, son rôle, les aliments sources et les compléments, les apports recommandés ou encore les risques de carence.

Quel est le rôle de la vitamine E

L’appellation « Vitamine E » englobe en réalité la famille des tocophérols qui se classent en quatre catégories à savoir :

  • Alphatocophérol ;
  • Bêtatocophérol ;
  • Gammatocophérol ;
  • Deltatocophérol.

À noter que l’alphatocophérol est la « vitamine E » que l’on rencontre le plus souvent et il s’agit également de la plus active. Dans tous les cas, c’est un nutriment qui joue un rôle essentiel pour l’organisme :

  • C’est un antioxydant qui participe au processus de neutralisation des radicaux libres, éléments qui peuvent être nocifs pour l’organisme lorsqu’ils sont présents en excès ;
  • Elle joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de l’organisme en protégeant les membranes des cellules ;
  • Elle contribue à prévenir les maladies cardiovasculaires en protégeant les lipoprotéines LDL qui assurent l’acheminement du cholestérol dans le réseau sanguin ;
  • Nutriment précieux pour le sang, cette vitamine booste la sécrétion de substances favorisant la dilatation des vaisseaux tout en opérant un effet anti-inflammatoire, contribuant ainsi à prévenir l’athérosclérose ;
  • Elle opère en synergie avec d’autres vitamines et nutriments, en l’occurrence la vitamine A, la vitamine C, le zinc ou encore le sélénium.

L’on notera que la vitamine E peut faire office de conservateur de différents produits alimentaires, en l’occurrence de l’huile, les empêchant de rancir. On la retrouve sous les références E306 à E309.

vitamine E

Les effets bénéfiques de la vitamine E

Elle opère de nombreux bienfaits à l’organisme. Il faut néanmoins noter qu’elle est habituellement associée à d’autres nutriments pour optimiser ses effets.

La vitamine E et les fonctions cognitives

La cognition est l’ensemble des développements mentaux se rapportant à la mémoire, au langage, au raisonnement, à l’intelligence ou encore la prise de décision et tant d’autres.
Pour préserver un bon fonctionnement du cerveau, il est judicieux de consommer des aliments riches en vitamine E.
À souligner que la consommation d’aliments ou de compléments, n’empêche pas les troubles de mémoire, mais les prévient.

La vitamine E chez la femme

La femme doit prendre des précautions particulières durant certaines périodes de sa vie.
Une carence pendant la période grossesse est notamment susceptible d’entraîner des complications lors de l’accouchement. En effet, bébé pourrait manger d’énergie et naître prématurément.
Une supplémentation en vitamine E serait bénéfique pour les femmes sujettes à des problèmes menstruels.
La prise de doses allant de 200 à 500 UI quotidiennement durant une semaine, le traitement étant démarré deux jours avant la date prévue pour les règles, atténuerait les douleurs liées à la menstruation (migraines ou élancements au niveau du bas-ventre et/ou du dos).

vitamine E acheter

Pour les seniors

Quand la vieillesse s’installer, le corps s’affaiblit et les compétences – physiques ou mentales – ont tendance à diminuer. Ce phénomène étant tout à fait naturel.
Un apport complémentaire en vitamine E peut alors les aider à entretenir leurs capacités cognitives tout en renforçant les défenses immunitaires.

Vitamine E et cancer

Du fait de ses propriétés anti-oxydantes et de son rôle de protection des membranes des cellules humaines, ell contribuerait à prévenir certaines formes de cancer (notamment celles qui touchent l’estomac ou encore les poumons).

Les aliments riches en vitamine E

La vitamine E se trouve généralement dans les huiles végétales. Pour assurer un bon apport vitaminique, il est préférable d’en consommer chaque repas. Voici quelques produits alimentaires intéressants :

  • Huile de germe de blé ;
  • Huile d’amande non blanchie ;
  • Graine de tournesol ;
  • Noisettes ;
  • Huile de tournesol ;
  • Huile de carthame ;
  • Céréales ;
  • Avocat ;
  • Arachide ;
  • Noix ;
  • Œufs de poisson ;
  • Maïs et blé…

Dans tous les cas, il n’y a rien de tel qu’une nutrition saine et complète pour avoir une santé de fer. En plus d’une alimentation équilibrée, la pratique régulière d’une activité physique est bénéfique pour l’organisme.

Apport nutritionnel et dose recommandée quotidienne de vitamine E

La dose recommandée quotidienne est différente en fonction de l’âge et de l’état de chaque individu. Globalement, une dose de 15 mg (correspondant à 22,5 UI). Voici les apports quotidiens conseillés pour chaque catégorie :

  • Nouveau-né : 4 mg ;
  • Enfants entre 1 à 6 ans : 6 à 7,5 mg ;
  • Enfants et adolescents de 7 à 12 ans : 7,5 à 10 mg ;
  • Femmes adultes : 10 mg ;
  • Pour les femmes enceintes et allaitantes : 12 mg ;
  • Pour les hommes adultes : 15 mg.

vitamine E acheter

Ou trouver de la vitamine E ?

L’organisme comble son apport en vitamine E grâce à travers l’alimentation dans la mesure où il est incapable d’en produire. La plupart du temps, ce nutriment est présent dans la nourriture grasse. Les sources les plus connues étant l’huile de tournesol et de maïs.

Les fruits

L’avocat constitue une source intéressante. Un demi-fruit, ce qui correspond à un poids d’environ 100 grammes en apporte 2 mg.

Les légumes

La vitamine E se trouve surtout dans les légumes verts tels que les courgettes, les épinards ou encore l’asperge. Ils apportent en plus du fer, du magnésium, du zinc et du potassium.

Les huiles de poisson

L’huile de poisson est riche en vitamine E, tout en constituant une excellente source d’acide gras, en l’occurrence de l’oméga 3.

Carences en vitamine E

D’une manière générale, la vitamine E nécessaire à l’organisme est apportée par la nourriture quotidienne. Quoi qu’il en soit, dans de rares cas, une carence en vitamine E peut survenir et la prise d’un complément peut alors s’avérer nécessaire.
Dans tous les cas, une carence en vitamine E n’apparaît qu’après des années de manque.
Elle se manifeste alors par quelques brûlures et des douleurs au niveau des membres. Ensuite viennent les fréquentes crampes d’estomac ou les troubles intestinaux.
Dans les cas les plus graves, certaines maladies apparaissent également : cancers, maladie d’Alzheimer ou cardiovasculaire et rhumatisme.
Des maladies génétiques peuvent aussi se manifester en cas de manque de vitamine E.

Quel complément naturel adopter ?

Il est vivement recommandé de se tourner vers un complément naturel. Le produit à prendre doit avoir été formulé à base de vitamine E qui soit d’origine naturelle. Le plus souvent, il est élaboré avec de l’huile végétale. Le complément peut se présenter sous la forme de comprimés ou de gélules.
Attention, en cas de suspicion de carence, il est vivement recommandé de

  • Prendre un complément concentré comme celui que je recommande
  • Si les symptômes persistent : consulter un médecin qui pourra établir un diagnostic et prescrira le traitement qui convient en fonction du profil de chacun.

vitamine E acheter

A lire aussi :

Vitamine E – Le Guide (aliments, carences, compléments)
5 (100%) 1 vote[s]