Boire pour se sentir mieux : le thé vert impose son style

Au quotidien, tout le thé que nous buvons qu’il soit blanc, jaune, vert ou noir est issu de la même plante, le théier. C’est le travail des hommes qui, après la récolte déterminera la couleur, et donc le goût du thé. Dans cet article nous allons nous concentrer sur le thé vert en particulier.

Tout l’art du planteur consiste à contrôler le phénomène d’oxydation des feuilles qui s’enclenche dès la cueillette et qui, plus ou moins important, ou à l’inverse complètement stoppé, donnera au thé sa couleur définitive et arôme spécifique. 

La production de thé mondiale atteint aujourd’hui presque 4 millions de tonnes par an, toutes couleurs confondues. 

Sommaire de l’article :

Qu’est ce que le thé ?

Le théier est un arbuste provenant de la famille des Théacées et se divise en trois grandes variétés : celle de Chine, d’Assam et celle du Cambodge. Selon son origine, le théier peut mesurer entre 10 à 20 mètres. On recense de nos jours plus de 500 types d’arbuste de cette famille avec des caractéristiques qui leurs sont propres. De même que les différents cépages de vignes, certaines variétés de théiers sont mieux adaptées à la production de thé vert, d’autres à celle du thé noir, etc. 

La consommation de thé est prouvée en Chine depuis le VIIIe siècle avant notre ère. Pour ce qui est des Occidentaux, les premiers à découvrir son existence sont les missionnaires et les grands voyageurs au XVIe siècle. Ce n’est pourtant qu’un siècle plus tard que le thé est réellement introduit en Europe par l’intermédiaire des Hollandais. 

Le thé est devenu un bien plus qu’un phénomène de mode, c’est une façon de vivre au quotidien. En offrir, c’est à la fois faire preuve de raffinement et d’originalité mais aussi l’occasion de penser au destinataire de ce présent. C’est un symbole d’hospitalité qui constitue une offrande dans de nombreux pays.

Les différents types de thé verts

A l’instar des arbustes, il existe deux grandes familles de thé vert qui ont chacune leurs spécificités. Chaque pays à sa manière de produire son thé, et au sein même de ces pays, les régions ont-elles aussi leurs propres traditions et savoir-faire.

Le thé vert de Chine

Ceux provenant de Chine possèdent une très grande diversité de forme de feuilles : pliées, roulées, torsadées, façonnées…Les feuilles sont récoltées aux alentours du printemps lors de la fête des défunts « Qing Ming ». 

A elle seule, la Chine en produit par an 1 millions de tonnes dont 75% de thé vert. Il existe trois provinces qui sont particulièrement réputés pour leur production : 

      • Zhejiang 
      • Anhui 
      • Fujian 

La création de thé en Chine est très ancienne et exige une cuve métallique chauffée sur un feu de bois ou à l’électricité. Il faut d’abord incorporer les feuilles pour ensuite les remuer manuellement, selon un mouvement répétitif, durant une vingtaine de minutes.

La chaleur sèche, qui est propre à la méthode chinoise, permet de conserver les parfums floraux et procure au thé un caractère végétal parfois relevé par des notes de noisette grillée.

En Chine, le thé vert à un profil qui est plutôt végétal-fruité avec une couleur qui se rapproche de l’or assez pâle. 

Le thé vert du Japon

Le thé vert a été introduit pour la première fois au Japon par des moines japonais qui ont étudié le bouddhisme en Chine à l’époque de Nara et Heian il y a plus de mille ans. D’abord apprécié exclusivement par les classes religieuses de la société japonaise, il s’est répandu aux classes royales et autres élites.

C’est lorsque le prêtre Myouan Eisai a écrit un livre sur le thé et ses bienfaits que c’est devenu un produit de la vie quotidienne pour toute les classes confondues. Une nouvelle version de thé plus raffinée se voit ensuite développer autour du zen et de la spiritualité, c’est de là que la cérémonie du thé tient ses origines. 

Les plantations japonaises sont mises à l’abri de la lumière trois semaines avant la récolte grâce à un paillage ou des bâches, afin de permettre à la sève de se concentrer sur les bougeons qui commencent juste à arriver. L’infusion de thé sera alors plus moelleuse et fine en goût. 

Son profil aromatique tend vers le végétal-iodé avec une couleur se rapprochant du vert pâle. Le thé vert du Japon est connu pour ses jeunes pousses ultra-tendres et très fraîches.

Les bienfaits du thé vert

Des études extrêmement sérieuses ont été réalisées en Amérique, au Japon, et Australie et en Europe sur le thé vert. Une conclusion a vu le jour : grâce entre autres à son absence d’oxydation, c’est un réel atout pour la santé !

Puissante activité antioxydante 

De part sa grande contenance en catéchines, le thé vert possède une grande activité antioxydante. Elle serait vingt-cinq à cent fois supérieur à celle des vitamines C et E. En sachant que deux tasses de thé par jour sont équivalentes à 6 voir 7 oranges pressées. C’est donc un grand allié contre le temps qui passe puisque l’effet antioxydant aide à ralentir le vieillissement des cellules. 

Riche en vitamine

Le thé vert est également très riche en vitamine ! Il contient des vitamines A, B, E et K. En boire tous les jours l’équivalent de 3 tasses apporte à notre organisme 30% des vitamines A et 50% des vitamines E nécessaires à nos besoins journaliers.

vitamines thé vert
Petite anecdote qui vous fera sourire sans doute, il est également riche en fluor ce qui protège des caries dentaires.

Important brûleur de graisse

Grâce à la théine qu’il contient, le thé aide à la dissolution des graisses. A l’instar des autres thés, le vert purifie notre organisme, élimine les toxines et diminue la rétention d’eau. Tout ça sans nous apporter une seule calorie ! 

Vous pouvez retrouver tout ce qu’il faut savoir sur les brûleurs de graisses ici : les 9 meilleurs brûleurs de graisses naturels

Réduit la glycémie

Il est prouvé que le thé vert baisse le taux de glycémie grâce encore une fois, aux catéchines. En effet, ils augmentent l’activité des récepteurs cellulaires qui aident le glucose à rentrer dans le sang. De ce fait, le mauvais sucre diminue mécaniquement.

Il est a noté que le thé vert diminue la glycémie seulement chez les diabétiques. 

Le thé vert réduit la glycémie en inhibant l’amylase, une enzyme essentielle à l’absorption du sucre à partir de l’amidon.

Il semblerait qu’il permet de diminuer le taux de sucre sanguin de plus de 1 mg/dL.

Lutte contre les maladies cardio-vasculaire

Une étude a montré que boire du thé diminue le mauvais cholestérol et les graisses. De ce fait, il  permet de réduire la mortalité due aux maladies cardiovasculaires des personnes qui en consomment régulièrement.

Une étude à mesurer les effets du thé vert dans la prévention des maladies cardiaques. les sujets ayant bu de grandes quantités de thé vert ont vu leurs risques de crise cardiaque diminuer de 50 %.

Source : 1, 2, « Les couleurs du thé » édition Chêne.

Nos derniers articles !

Voir tous les articles

Abonne-toi pour recevoir nos derniers articles!