Carence en zinc : quels symptômes ? Quels dangers ? Que manger ?

Le zinc est un oligo-élément indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Mais en quoi le zinc est-il si important pour le corps ? Que se passe-t-il lorsque nous venons à en manquer ? Comment savoir si l’on souffre d’une carence en zinc ? Que faut-il faire en cas de carence ? Découvrons ensemble toutes les réponses à ces questions pertinentes.

Carence en zinc causes, symptômes, alimentation... ce qu'il faut savoir

Quel rôle joue le zinc dans notre santé ?

Notre corps n’a besoin que de très peu de zinc, mais cet apport aussi minime soit il joue un rôle essentiel dans notre bien-être. Voici quelques exemples de rôles clé que joue le zinc sur notre santé :

  • Le zinc est indispensable au bon développement des ongles, des dents, des os, mais aussi des cheveux, de la peau, des muscles et du foie.
  • C’est un puissant antioxydant qui préserve le corps des radicaux libres et du vieillissement des cellules. Il contribue aussi à la synthèse de l’ADN et la multiplication des cellules du corps.
  • Cet oligo-élément booste également les défenses naturelles de l’organisme, contribuant ainsi à le renforcer contre les maladies, mais aussi à lui apporter tonus au quotidien.
  • Le zinc est aussi bon pour la peau : il favorise la cicatrisation cutanée et empêche l’apparition de divers problèmes de peau comme l’acné, la dermatite, le psoriasis…
  • Chez les femmes enceintes, l’apport de zinc est important pour le bon développement du fœtus. Chez les enfants et les ados, il joue un rôle capital dans leur croissance.

En plus de ces quelques aperçus, sachez que le zinc est essentiel à plusieurs autres besoins et fonctionnements du corps. D’où l’importance de lui en fournir en quantité suffisante. Oui, mais comment ? Lisez la suite de ce billet pour le savoir !

Quelles sont les causes d’une carence en zinc ?

Souvent, la carence en zinc est causée par une mauvaise alimentation, mais certaines personnes présentent plus de risque de souffrir d’un manque accru. C’est notamment le cas des gens qui suivent un régime exclusivement végétalien, donc sans produit laitier ni animal. Or il faut savoir que les produits d’origine végétale ne contiennent pas assez de zinc pour combler les besoins du corps.

Parfois aussi, le manque de zinc survient lorsque justement l’organisme en a plus besoin que d’habitude.

À noter qu’une exigence plus accrue en zinc touche généralement les personnes âgées, mais aussi celles dont le système immunitaire est affaibli suite à une maladie du cœur ou à un cancer par exemple.

La carence concerne également ceux et celles qui souffrent de problèmes de peau, mais aussi les personnes dépressives ou encore celles qui ont des troubles psychiques.

Quels sont les symptômes et les effets secondaires ? 🔥

Parmi les symptômes les plus courants d’une carence en zinc, on peut citer : la fatigue, les rhumes fréquents, le manque d’appétit… Le manque de cet oligo-élément entraîne aussi des signes de dépression comme les sautes d’humeur, ainsi que des problèmes de mémoire et de concentration.

Enfin, la carence est aussi source de problèmes de peau (acné…), de petites tâches sur les ongles… et sans oublier la fragilisation et la chute de cheveux. Les sens peuvent également être touchés, avec des problèmes de vue, de goût et d’odorat.

Manque de zinc : dangers et conséquences ?

Vous l’avez compris, le manque de zinc entraîne la faiblesse immunitaire. Résultat : l’organisme est plus exposé aux attaques des maladies, des virus et des bactéries. De cette manière, la carence augmente considérablement les risques de maladies cardiaques, de cancer, mais aussi de diabète. Les personnes qui manquent de cet oligo-élément sont également plus exposées aux risques de dépression et de problèmes psychiques. En cas de blessures, la cicatrisation est plus lente et difficile.

Carence en zinc chez les femmes enceintes

Durant la grossesse, le besoin en zinc est plus élevé. Rappelons en effet que cet oligo-élément joue un rôle essentiel dans le bon développement du fœtus. Un manque peut alors entraîner un retard de croissance chez le futur bébé, que ce soit au niveau physique ou neurologique.
La carence en zinc augmente également les risques d’un accouchement difficile : temps d’accouchement trop long, risque d’hémorragie… Durant la grossesse, le manque de zinc peut aussi entraîner la dépression chez la femme enceinte.

Carence en zinc chez les nourrissons et les enfants

Chez l’enfant et le nourrisson, un manque de zinc risque d’entraîner un retard de croissance et de développement sur tous les plans. Par exemple, sur le plan physiologique, il pourrait y avoir un mauvais développement du système nerveux central, mais aussi des fonctions immunitaires, et sans parler des conséquences que le manque pourrait avoir sur le fonctionnement des appareils digestif, reproductif… du bébé et/ou de l’enfant.

Carence en zinc chez les personnes âgées

Quand on prend de l’âge, le système immunitaire baisse progressivement en efficacité. Mais un déficit en zinc va encore plus augmenter la vulnérabilité des séniors face aux maladies de la vieillesse. La carence entraîne également une grosse baisse de tonus chez la personne âgée qui va se sentir très faible et fatiguée au quotidien.

Comment soigner une carence en zinc ?

Tout repose avant tout sur une bonne alimentation. Mais en cas de besoin vraiment accru en zinc, il est possible de compléter son régime alimentaire par des compléments nutritionnels.

Je tiens à préciser que l’apport quotidien idéal est d’environ 9 à 11 mg pour les femmes et 11 à 15 mg pour les hommes. Pour les femmes enceintes et/ou allaitantes, ce dosage augmente à environ 12/13 mg. Chez les nourrissons et les enfants, la quantité de zinc idéale est de 2 à 8 mg par jour.

Quels aliments manger ?

aliments riches en zinc

On retrouve principalement le zinc dans les produits d’origine animale comme la viande rouge, les abats, les crustacés, les huitres, mais aussi les œufs et les produits laitiers. Le zinc est aussi présent en très grande quantité dans les céréales complètes comme les flocons d’avoine ou le blé complet.

Les graines, les noix, les légumineuses, les oléagineux, les agrumes, les légumes… ces aliments pourront également apporter une bonne quantité de zinc à votre organisme. Il ne vous reste plus qu’à organiser votre menu quotidien pour faire le plein de zinc tout en variant votre alimentation.

Quelles plantes sont efficaces ?

Pour les végétariens qui ne consomment pas de viande et de laitage, certaines plantes peuvent représenter une alternative efficace pour apporter du zinc à l’organisme.

Le zinc d’origine végétale se trouve principalement dans les graines, notamment dans celles des citrouilles, du sésame, du chia ou encore du lin. Sinon, le cacao, les noix, les algues, et les céréales sont également riches en zinc.

Petit conseil : faites tremper vos graines et vos noix avant de les consommer, car cela aide le corps à assimiler plus rapidement le zinc qu’ils contiennent. Sinon, la fermentation augmente également l’assimilation du zinc végétal par l’organisme.

Quels compléments privilégier ?

Bien que consommer des aliments riches en Zinc soient parfois efficaces, cela ne suffit pas souvent. Il faut souvent se compleménter. Mais quels compléments choisir ?

Le marché grouille aujourd’hui de compléments alimentaires qui permettent d’apporter le supplément de zinc nécessaire à la santé et au bon fonctionnement de notre corps. Les compléments sont généralement proposés sous forme de gélules ou de comprimés.

L’un des compléments alimentaires reconnu est la spiruline, très riche en Zinc. C’est d’ailleurs celui que je consomme personnellement 😇.

Voici la marque je prends :
Acheter spiruline bio

Il s’agit d’un producteur francais 🇫🇷 qui cultive en Normandie. La spiruline est cultivée dans un environnement très peu polluée et elle est donc de très bonne qualité.

Nos derniers articles !

Voir tous les articles
No Comments

Laisser un commentaire

Abonne-toi pour recevoir nos derniers articles!