Vous êtes nombreux à me poser des questions sur la posologie de la klamath. Cette micro-algue, que l’on associe souvent à la spiruline, est en effet l’un des super aliments les plus complets sur terre. Mais sa composition riche en nutriments, vitamines et oligo-éléments peut aussi présenter des dangers pour votre santé. Et provoquer des effets secondaires très désagréables.

Comment les éviter ? C’est ce que je vais vous expliquer dans cet article où je détaille précisément la bonne posologie à adopter. Et quelques conseils pratiques pour acheter de la klamath de qualité 😊.

Klamath danger : comment éviter ses effets secondaires ?

Rappel sur les propriétés de la klamath

La klamath est une algue, ou plus précisément une cyanobactérie qui pousse dans le lac auquel elle doit son nom et qui se trouve aux Etats-Unis. Composée de 115 nutriments (rien que ça), elle est par exemple riche en protéines, mais aussi en acides aminés (elle en contient 20), minéraux et oligo éléments. Consommer de la klamath vous permettra donc d’avoir un régime alimentaire complet, et d’éviter les carences en fer, calcium, zinc ou magnésium.

C’est ce véritable concentré de nutriments qui fait de la klamath (quand elle est issue de l’agriculture biologique, mais je reviendrais sur ce point un peu plus bas) un superaliment extrêmement bénéfique pour le corps humain. Elle est par exemple recommandé aux sportifs (pour sa teneur en protéines complètes) et aux végétariens et végans (qui peuvent y puiser de la vitamine B12, du fer et des oméga 3).

La klamath est aussi un puissant antioxydant à qui l’on prête des vertus préventives pour certains cancers et maladies dégénératives. De manière générale, elle permet de détoxifier l’organisme et de booster votre dopamine (ce qui en fait un antidépresseur naturel).

Où trouver de la Klamath bio ?

Contre-indications : dans quels cas le klamath peut présenter un danger ?

Si la klamath est aujourd’hui aussi populaire, c’est aussi qu’elle présente très peu de contre-indications. Si vous la consommez correctement (en suivant la posologie que je vais vous détailler par la suite), vous pouvez théoriquement profiter de ses bienfaits sans risquer d’éventuels secondaires.

⚠️Attention cependant aux femmes enceintes ou allaitantes, pour qui la klamath n’est pas recommandée. Je vous conseille également de demander conseil à votre médecin car elle peut interagir avec certains traitements du fait de sa teneur en phényléthylamine, et notamment si vous prenez :

  • des antidépresseurs ;
  • de la vitamine K ;
  • des anticoagulants.

Du fait de sa forte teneur en iode, elle doit également être prise avec beaucoup de précaution si vous avez des antécédents cardiaques, une insuffisance rénale ou un dérèglement de la thyroïde.

Peut il y avoir des effets indésirables avec la klamath ?

Mais la klamath peut effectivement provoquer des effets secondaires. Principalement un dérèglement de votre système digestif qui va se manifester par des nausées ou des douleurs à l’estomac. Cependant, ils sont le plus souvent du à deux facteurs :

  • un surdosage et une utilisation excessive de la klamath ;
  • la prise d’une algue de mauvaise qualité.

En effet, la klamath n’est, en elle-même, absolument pas toxique. Cependant, elle peut être cultivée dans un environnement qui l’est, et absorber des substances nocives qui vont altérer ses propriétés. En contact avec des substances toxiques ou de la pollution, elle risque en effet de produire de la microcystine, une toxine qui va s’attaquer à votre foie et peut même provoquer des cancers.

Quelle posologie adopter pour éviter les dangers de la klamath ?

Pour ne prendre aucun risque lorsque vous consommez de la klamath, et en tenant compte de l’éventuelle présence de toxine dans votre complément alimentaire, je vous conseille fortement de ne jamais dépasser la dose de 3 grammes par jour. Au delà, vous risquez d’expérimenter les effets secondaires que je viens de mentionner.

De manière générale, vous trouverez dans le commerce la klamath sous forme de poudre (qui est généralement moins onéreuse) ou de gélule 💊. Dans les deux cas, elle doit être prise avec de l’eau froide pour ne pas altérer ses vertus. Mais mon conseil est de mélanger votre poudre de klamath avec un lait végétal ou un jus de fruit pour atténuer son goût, qui peut être très prononcé (surtout si vous commencez votre cure).

Pensez à bien la remuer avant de boire votre mélange car la klamath a tendance à mal se délayer et faire des grumeaux. Vous pouvez aussi ajouter un peu de sucre ou de sirop, qui aideront à mélanger votre algue.

Quelle marque acheter pour avoir de la klamath de qualité ?

Pour éviter les dangers de la klamath, il est aussi très important de vous procurer un produit de qualité. Sa provenance et la méthode de production utilisée sont les deux critères les plus importants. Ils vont en effet déterminer sa pureté, et l’absence ou non de toxine dans votre gélule de klamath. Préférez le séchage à l’air froid, qui conserve mieux ses propriétés et sa couleur (entre le bleu et le vert).

Assurez-vous également qu’elle est le label « AB » qui est désormais devenu « Eurofeuille ». Il signifie que la klamath a été cultivée dans son milieu naturel (le fameux lac Klamath dans l’ouest américain) et qu’elle a été contrôlée en France et est certifiée bio.

Personnellement, je vous conseille cette marque qui réunit tous ces critères de qualité ⭐. Certifiée bio, et très accessible financièrement, elle m’a toujours été envoyée en moins de 48 heures.

Où trouver de la Klamath bio ?

Donner son avis